Nique qui tu veux mais pas ta terre ! Et encore moins ta mer…

En 2002, pour la première édition de notre concours photos « Nique pas ta terre », à défaut d’être fiers d’avoir une île sale, nous avons été fiers d’avoir été suivis dans notre démarche.

Et vous savez quoi ? On remet ça ! Plutôt que du blabla et des coups de bluff, chez Pardon! on est adepte du coup de balai. Traduisez : action !

Et justement de l’action, il va y en avoir. Alors on retrousse ses manches, et le balai, c’est dans les mains qu’on le tient, et pas ailleurs ! Samedi 27 février, dix-neuf ans après la première édition de « Nique pas ta terre », force est de constater que… les choses n’ont pas vraiment changé. Et encore, on est polis !

Notre si belle île, à l’image de notre si belle planète, n’est toujours pas propre en 2021, pour ne pas dire qu’elle est limite crade. Parce que parfois, il faut dire les choses telles qu’elles sont pour avancer et les faire bouger. Alors oui, La Réunion, 19 ans plus tard, est toujours aussi polluée.

Polluer tue, tu es pollué…

Si encore il ne s’agissait que d’une petite pollution visuelle qui ne gêne que notre regard …

Mais ce serait oublier que nos mégots de cigarettes bien enfoncés dans le sable à l’heure de l’apéro-plage ou de la sieste ne restent pas sagement enfoncés dans le sable. Ils voyagent les coquins, et on les retrouve où ? Dans la mer, pardi ! Et dans la mer, on trouve quoi ? Des espèces végétales et animales fragiles qui ne demandent rien à personne si ce n’est qu’on les laisse tranquilles. Une faune et une flore que nos chers petits mégots viennent polluer, voire même tuer, si on emploie les grands mots.

Quant aux mégots, c’est une chose, mais il y a aussi, devinez quoi ? Des bouteilles, des filets de pêche encastrés dans les coraux, des sacs plastiques et plus récemment, des masques, qui font la planche et se dorent au soleil l’air de rien, avant de finir dans le ventre d’une baleine à bosse, qui elle non plus n’a rien demandé.

Cap sur LaHoussay sale !

Vous l’aurez compris, on est un peu remontés chez Pardon!. Et à l’heure où l’on nous serine à longueur de journée l’importance de préserver l’environnement, ben nous on a envie de parler de non-respect de l’environnement. Mais on a surtout envie d’agir, et cette fois, ce n’est pas par le biais d’un t-shirt. 

Cette deuxième édition (au doux nom de « Nique pas ta terre / Nique pas ta mer »), comprend donc le nettoyage terrestre et maritime d’un site particulièrement touché, le Cap LaHoussaye.

Connu pour l’importance de sa biodiversité marine, ce site offre un point de vue parfait pour observer les baleines. On peut aussi plonger pour observer les récifs coralliens et la mégafaune marine, avec ses tortues et ses dauphins. Mais le Cap LaHoussaye est aussi connu pour sa pollution, elle aussi d’une très grande biodiversité.

C’est pourquoi, Pardon!, Best Run, Kelonia, la Mairie de Saint-Paul, Dodo Palmé, Wulfy Diving, Cinquième élément, l’Université de La Réunion, et l’ Association Zéro Déchet La Réunion ont décidé d’unir leurs forces !

Pour motiver les troupes, on vous prépare le concours du volontaire le plus efficace, soit celui qui ramassera le plus de déchets, avec des lots vraiment cool à gagner 👀

À vos agendas ! Et rdv le 27 février de 9h à 12h ! Et pour être stylés en ramassant les déchets, Pardon! offre 95 T-shirts (bio, of course!) aux participants. Best Run prévoit quant à elle des sacs, gants, bâches et de kit de survie (on n’sait jamais !).

Laisser un commentaire

EnglishFrançaisDeutsch